C’est peu dire que les Strasbourgeois étaient heureux à l’issue de ce weekend marquant leurs débuts dans l’élite nationale. Arrivés sur la pointe des pieds avec pour objectif premier de bien figurer, de se faire plaisir et de ramener quelques points si possible, les Sentinelles ont fait bien mieux que ça en enregistrant deux victoires en autant de matches! Une performance saluée par tous les acteurs présents à Lyon ce weekend et qui a marqué les esprits.

Samedi, pour leur baptême du feu, les Sentinelles étaient opposées aux Tigres du Grésivaudan. Les premières minutes du match ont rapidement planté le décor d’un match âpre avec beaucoup de contacts physiques. Mais au fil du match, les jaunes et bleu ont pris peu à peu l’ascendant sur des Tigres pourtant vaillants et bien organisés jusqu’à l’ouverture du score sur coup franc de leur recrue suisse estivale, David Grünwald, sur une magnifique frappe en lucarne! Tournant à 5 défenseurs derrière, les Sens firent rentrer en jeu le vétéran Claude Jegouzo qui ne se fit pas prier pour inscrire quelques minutes plus tard un but sur une offrande du capitaine Sébastien Hanssens. Menés 2-0, les Tigres durent se livrer un peu plus et les Sens en profitèrent pour inscrire un nouveau but par l’intermédiaire de l’inévitable diable suisse David Grünwald. Au buzzer final, c’est une victoire convaincante 3-0 qui couronne ainsi les débuts des Sentinelles dans l’élite du floorball français. C’est également le premier blanchissage pour Strasbourg en championnat (D1/D2 confondues) et Romain Cevost, le portier strasbourgeois, rentre donc dans les annales du floorball alsacien!

Rendez-vous était pris le lendemain matin 10h pour affronter les Pirates de Lyon, champions de France il y a deux ans. Sur le papier les alsaciens étaient loin d’être favoris mais sur le terrain, l’issue fut tout autre. Rapidement menés 1-0, les Sentinelles trouvèrent les ressources pour égaliser et restaurer l’équilibre via David, encore lui. Puis ils prirent même l’avantage grâce à Benjamin Kiehl mais Lyon égalisa dans la foulée, rebattant les cartes de la rencontre. Tout bascula dans le 3è tiers avec le but gagnant inscrit par Kiehl, son 2è du match, avant que Julien Ducret n’enterre les Pirates sur un superbe service de David! Benjamin, l’homme du match, a ainsi enfin brisé son signe indien après avoir tant couru après les buts ces dernières semaines! Strasbourg engrange ainsi une belle victoire de prestige sur Lyon et repart de la capitale des Gaules avec 6 points dans la besace, la tête du classement de D1 et en ayant marqué les esprits!

Pour autant, les Sens gardent la tête froide. Ils savent pertinemment qu’avec de tels résultats pour entamer le championnat, ils seront attendus au tournant dès le prochain match face aux Trolls, fin novembre. Ces deux matches ont été riches d’enseignement, tant sur le jeu déployé par les Sens, leur détermination et leur pressing constant mais aussi sur le jeu utilisé par les adversaires. Comme escompté, la « physicalité » et l’intensité sont nettement plus élevés qu’en D2 et il faudra rapidement s’ajuster pour tirer partie de la puissance de l’effectif sans tomber dans le piège des pénalités.

En attendant l’équipe savoure ces deux succès avant de tourner son attention vers le 24 novembre, date à laquelle les Sentinelles se déplaceront à Besançon pour affronter les Trolls d’Annecy.

 

L’équipe présente à Lyon ce weekend:

JC Cottereau -Sébastien Hanssens – Bertrand Frérot
Benjamin Kiehl – Julien Ducret – David Grünwald

Guillaume Albert – Erwan Bouric
Julien Lindenau – Daniel Bålman
Claude Jegouzo

Romain Cevost
Diane Hoehlinger

 

Laisser un commentaire